L’Epadesa désigne les premiers projets de l’AMI PlayGroues

L'aménageur de La Défense Seine-Arche, l'Epadesa vient de désigner les trois premiers projets de l'AMI PlayGroues à Nanterre.

Au premier plan, le quartier des Groues et à l'arrière celui de La Défense - Epadesa / DR

Un peu moins d’un an après avoir lancé avec la ville de Nanterre l’Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) “PlayGroues”, l’Epadesa, l’aménageur de La Défense Seine-Arche vient de désigner les trois premiers projets issus du volet “Préfigurer”, le second étant “Construire”. Cet AMI a pour vocation la métamorphose du quartier des Groues situé à l’arrière de La Défense sur le territoire de Nanterre afin de le transformer en un lieu “d’expérimentation des meilleures pratiques de la ville durable : mixité, qualité de vie et excellence environnementale” selon les ambitions de l’Epadesa.

En Janvier dernier l’aménageur a ainsi franchi une nouvelle étape avec la désignation des équipes du volet “Préfigurer”. Pour ce dernier, la ville et l’établissement public ont mis à disposition un patrimoine immobilier et foncier immédiatement mobilisable pour une quinzaine d’années. Le potentiel d’innovation de ce volet d’environ 15 000 mètres carrés est réparti sur trois sites.

Une ouverture temporaire prévue dès cet été avant une définitive l’été suivant

Le premier, “La Fabrique du Futur”, porté par Impulse Partners prévoit la reconversion d’un site industriel de 3 000 mètres carrés situé rue de Lens. Le projet retenu sur les halles se présente sous la forme d’un grand atelier de fabrication numérique (fablab), vitrine des nouvelles technologies (conception robotique) et de la révolution digitale (maquettes numériques en 3D) dans l’immobilier et la construction. D’autres espaces seront dédiés à l’open-innovation, à la formation et privatisables pour des colloques. La “Fabrique du Futur” pourra ainsi bénéficier de la proximité stimulante des nombreux chantiers de construction du projet des Groues et de La Défense et offrira aussi l’occasion à Nanterre de conserver une attache avec son passé industriel.

Le projet “La Fabrique du Futur” – Impulse Partners

Le second “Les Nouveaux Locos”, porté par le cabinet d’architecture Heinrich Von Sponeck a pour but la rénovation d’un immeuble de bureaux de 5 000 mètres carrés comportant quatre niveaux ainsi que des sous-sols. Situé rue de La Garenne l’immeuble prévoit des espaces de coworking et d’incubation, des services de restauration, des espaces dédiés aux pratiques artistiques et un toit-terrasse conçu comme support d’agriculture urbaine et comme lieu de destination évènementielle.

Le projet “Les Nouveaux Locos” – Heinrich Von Sponeck

Enfin “Les Pépinières des Groues”, porté par le collectif Yes we camp situé sur un terrain en friche de 7 000 mètres carrés à l’angle de la rue de La Garenne et de l’avenue Jenny a vocation à édifier un ensemble de structures transitoires (halles culturelles d’expositions/concerts, cantine, pavillons d’hébergement pour artistes en résidence) qui serviront de point d’impulsion pour engager une dynamique d’animation à l’échelle de l’ensemble du quartier en mutation.

Le projet “Les Pépinières des Groues” – Yes We Camp

Une ouverture temporaire des trois sites est prévue dès cet été avant le lancement des travaux dans la foulée. L’ouverture définitive des trois projets est programmée pour l’été 2018.