Donnez votre avis sur l’avenir du boulevard circulaire nord

Le réaménagement du boulevard circulaire nord

Construit fin des années 60 et réaménagé au milieu des années 2000 avec comme point d’orgue la destruction du viaduc Gambetta qui a laissé place à la tour Exaltis, le boulevard circulaire nord va dans les prochaines années de nouveau être modifié. En 2004, l’aménageur de La Défense, alors EPAD avait , avec la mairie de Courbevoie tenté de créer un boulevard urbain pour mettre fin à la « cassure » entre La Défense et Courbevoie. Des passages piétons, carrefour accompagnés de feux, trottoirs et pistes cyclables ont ainsi été créés.

Profitant du plan de Renouveau de La Défense, lancé en 2006, l’EPAD avait donné comme consigne aux promoteurs et investisseurs de réaliser des projets qui permettraient d’offrir une liaison entre la dalle et le circulaire. C’est ainsi que son nés les projets Aire 2, D2, Carpe Diem, la rénovation de la tour Eqho (ex : Descatres), la tour Générali (actuellement suspendu) auxquels on peut ajouter l’hôtel Mélia. Si le plus gros des travaux a été fait dans les années 2000, il reste aujourd’hui à reconfigurer la partie nord du boulevard pour l’intégrer totalement avec les nouveaux projets qui sont entrain de sortir de terre.

En vue du réaménagement du circulaire nord, l’EPADESA organisera du mercredi 20 juin 2012 au mercredi 25 juillet 2012 une concertation publique. Des registres accompagnés d’une exposition seront à disposition du public dans le hall de la mairie de Courbevoie. Ils seront consultables librement le lundi, mardi, mercredi, vendredi de 8h30 à 12h15 et de 13h à 17h30 le jeudi de 8h30 à 19h30 et le samedi de 9h à 11h45.

Parallèlement, l’aménageur de La Défense lancera sur son site internet une rubrique permettant la consultation du dossier de concertation ainsi que le recueil des avis et remarques par courriel à l’adresse: concertations@epadesa.fr.

Pour le lancement de l’enquête une réunion publique sera organisée le mardi 19 juin 2012 à partir de 19h dans l’ancienne galerie des projets à la tour Opus 12.

Viendra ensuite dans les prochaines années la remise à plat de la partie sud du boulevard. Plus compliqué mais surtout beaucoup plus coûteuse, cette seconde tranche ne pourrait être financée que par le lancement d’un second plan de Renouveau et du réaménagement du quartier Michelet. L’établissement public d’aménagement a réalisé début mai 2012 des sondages de faisabilité au niveau de la Rose de Cherbourg.