Djamel Klouche prend la maîtrise d’œuvre urbaine de La Défense Est

Djamel Klouche

L’EPAD (Etablissement public d’aménagement de la Défense) a choisi l’AUC, le cabinet de l’architecte urbaniste Djamel Klouche, pour mener la mission de maîtrise d’oeuvre urbaine de la partie Est du quartier d’affaires de La Défense.

Ce projet, d’une durée de 24 mois, a pour objectif de définir une nouvelle cohérence des secteurs Est de La Défense. Il intervient à un moment clé de l’évolution du quartier d’affaires, avec la mise en oeuvre du Plan de Renouveau et la définition des plans locaux d’urbanisme des villes de Courbevoie et de Puteaux. Le périmètre s’étend aux secteurs 1, 2, 3, 4, 5, 6 et 12 de La Défense, où la majeure partie des constructions de nouvelles tours prendront place dans les années à venir, avec les projets First, Carpe Diem, Hermitage ou Generali par exemple.

La mission est organisée en quatre phases. La première établit une analyse, un diagnostic et une synthèse des études antérieures. Elle doit faire l’état des lieux de l’existant, de la structure de la dalle et des opérations immobilières en cours. La deuxième phase vise à élaborer un schéma d’orientations urbaines générales, répondant au souhait d’une meilleure relation entre les différents secteurs et quartiers de Courbevoie. Une réorganisation qui nécessitera sans doute de remodeler l’espace public de la dalle.

La troisième phase de la mission consiste en la déclinaison des orientations urbaines en projets. Chacun de ces projets fait l’objet d’une faisabilité urbaine, pour vérifier le bien fondé de la proposition et son impact technique, financier, juridique, foncier et programmatique.
La quatrième phase enfin, consolide le schéma d’orientations urbaines générales. Elle reprend l’ensemble des thématiques développées au cours de l’étude et précise les modalités de réalisation.

Djamel Klouche, 44 ans, est diplômé de l’école d’architecture Paris-La-Seine en 1992. Il est également titulaire d’un DEA « Territoires urbains » à l’école des hautes Etudes en Sciences sociales et d’un DESS « Aménagement, urbanisme et développement local » à l’Institut des Sciences Politiques de Paris en 1994. Enseignant associé à l’école d’architecture de Versailles, il a fondé en 1996 l’AUC avec Caroline Poulin et François Decoster. Entre autres réalisations, peuvent être citées l’aménagement des espaces portuaires à l’interface de la ville et du port du Havre et le projet de requalification urbaine et de réhabilitation du quartier des Courtillières à Pantin. L’AUC a été également l’une des dix agences interrogées sur le projet du Grand Paris en 2009.