Boulevard circulaire / Rose de Cherbourg : il va falloir changer vos habitudes

L'échangeur de la Rose de Cherbourg

C’est une page qui se tourne, après plus de 40 ans de service, depuis le lundi 18 novembre, l’échangeur de la Rose de Cherbourg mis en service début 70 est en partie fermé. Pour permettre la réalisation de la tour de la Rose de Jean Nouvel et le réaménagement de tout le secteur, l’Epadesa a procédé à la modification des accès au boulevard circulaire. Les bretelles  d’accès depuis l’avenue du Général de Gaulle en venant de Puteaux et celle de la rue des Michets Petray depuis La Défense sont désormais fermées à la circulation.

Pour emprunter le boulevard circulaire depuis l’avenue du Général de Gaulle vous devez désormais prendre la direction « La Défense Centre » puis la direction Puteaux via l’avenue Jean Moulin et enfin la direction Paris.

Pour pallier à la fermeture de la rue Michets Petray, suivez l’avenue du Général de Gaulle, puis la rue de la Demi Lune.

Dans les deux cas, le plus simple et le plus rapide reste d’emprunter le tunnel de l’A14 depuis l’avenue du Général de Gaulle pour rejoindre Paris. En revanche, cet itinéraire de substitution n’est pas autorisé aux poids lourds qui restent pour le moment encore interdits dans le tunnel ainsi que les scooters de 50cc.

La fermeture de la rampe d’accès Michets Petray entraine la fermeture de la station de taxis. Vous devez désormais vous rendre sur la place Carpeaux au niveau du Cnit pour prendre un taxi.

La rampe Michets Petray ainsi que l’échangeur en forme d’oreille ne seront pas détruits mais reconvertis en promenade urbaine végétalisée. Une première en France, souligne l’aménageur de La Défense. Cette solution de reconversion a été optée par l’établissement pour des raisons de coût et de mise en œuvre. Détruire une partie de l’ouvrage ou son intégralité, remettant ainsi à plat le circulaire, aurait entrainé des coûts très importants mais aussi des travaux de destruction longs et bruyants.

 

Le nouveau plan de circulation de la Rose de Cherbourg - ©Epadesa

Le nouveau plan de circulation de la Rose de Cherbourg – ©Epadesa